Le vignoble des Avant-Monts

Le vignoble des Avant-Monts c’est une grande diversité de terroirs (schistes, argilo-calcaires, marnes, molasses, cailloutis calcaires, de cépages (Viognier, Muscat, Chardonnay, Grenache, Sauvignon, Merlot, Syrah, Mourvèdre, Carignan, Pinot, Cinsault, Cabernet franc, Vermentino, lladonerpelut, Maccabeu, le Terret), et d’appellations (AOP Faugères, AOP Saint-Chinian, IGP Côtes de Thongue, IGP Coteaux de Béziers, AOP Languedoc, IGP Pays d »Hérault…)

Peu de vignobles présentent autant de choix dans les combinaisons de ces divers éléments pour élaborer des produits de grande qualité sur une palette très large de saveurs et d’arômes. Le terroir est l’âme de ce territoire, c’est un patrimoine, une culture, des traditions, des couleurs, une faune, une flore, une gastronomie et surtout des hommes.

Le tourisme et l’oenotourisme progressent grâce au dynamisme des caveaux de vente des producteurs indépendants, des hébergeurs et de tous les acteurs du territoire. Le patrimoine viticole est également très divers. Façonné par les hommes, on y trouve des murets, des grangettes, des mazets et des capitelles qui sont les témoins d’un pastoralisme important.

 

 

L’Appellation Faugères

« L’Appellation Nature Schiste »

Cette appellation s’étend sur 7 communes et leurs petits hameaux, pouvant culminer jusqu’à 500 mètres d’altitude. Elle est également le seul terroir homogène en schiste du Languedoc et aujourd’hui près d’un tiers de ses surfaces sont en bio ou biodynamie. Les paysages ont de la particularité de présenter des plantations en courbes de niveaux donnant ainsi une singularité propre à ce terroir. AOC depuis 1982 pour ses rouges et rosés et depuis 2005 pour ses blancs. Les vignerons, mobilisés autour de l’identité de « Faugères, l’appellation Nature schiste » distinguent leurs grandes cuvées, avec la mention «  Faugères Grand Terroir de Schiste ». Les vins sont puissants, amples et ronds aux tanins soyeux pour les rouges. Les

rosés ont des notes florales et des arômes de fruits rouges à contrario des blancs qui expriment parfaitement la minéralité de ce terroir de schiste. La Fine de Faugères, issue des vins de l’appellation est la première eau-de-vie réglementée du Languedoc (reconnue dès 1948 et maintenant Indication Géographique de Spiritueux) et surtout la seule distillée grâce à un alambic charentais, dit « à repasse » donnant des fines rondes, agréables et complexes.

 

L’Appellation Saint-Chinian

« Absolument Grand »

La vigne s’étend de part et d’autre de l’Orb et du Vernazobre avec en toile de fond les monts du Caroux et de l’Espinouse. Le vignoble de Saint-Chinian qui s’étend sur 20 villages produit des vins parmi les plus réputés de la région. Cette appellation est reconnue AOC depuis 1982 pour ses vins rouges et rosés et depuis 2004 pour ses blancs. Ses deux terroirs sensiblement différents, l’un argilo-calcaire, l’autre sur grès et schistes, marquent les paysages et confèrent à chaque vin sa propre originalité. Des vins fruités, souples et généreux pour la partie Nord composée de sols de schistes et des vins au profils  élégants, denses et corsés pour la partie Sud composée de cailloutis calcaire.

Le vignoble est bien  protégé des pluies par le majestueux mont Caroux. L’appellation Saint-Chinian bénéficie d’un climat méditerranéen tempéré avec des étés chauds et des averses peu fréquentes.

L’encépagement méridional du vignoble de Saint-Chinian donne tous leurs caractères aux vins. Le décret d’appellation dresse une liste limitative de cépages : il s’agit du grenache noir, de la syrah, du mourvèdre, du carignan  noir, du cinsault noir et du lledoner pelut.

 

 

L’Appellation Languedoc

«  En Languedoc, on ne naît pas Grand Vin. On le devient »

119 communes, sur les 531 qui composent l’appellation languedocienne, sont héraultaises. Cette appellation régionale permet de produire une diversité de vins selon les terroirs et présentent ainsi des caractères bien distincts. Les vins produits sont très variés : ils vont du fruité (à boire jeune) au robuste avec un potentiel de garde reconnu.

 

Les IGP Côtes de Thongue

« Histoire d’Hommes »

Le vignoble des Côtes de Thongue est caractérisé par l’enchaînement de petites collines qui rythment ce territoire pour lui offrir un cachet qui lui est propre. 23 communes situées dans le triangle Faugère/Pézenas/Béziers forment cet IGP. Le territoire présente un patrimoine bâti  riche avec de nombreux châteaux pinardiers du XIXe. Les vignerons des Côtes de Thongue ont innové et font figure de pionniers dans le domaine de la biodiversité. Appuyés par la fédération des IGP et le Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon, ils ont mis en place un nouvel outil des évolutions technologiques récentes, les vins rouges sont fruités et souples ou corsés et épicés suivant les conditions de vinification. Les vins blancs et rosés sont équilibrés sur le fruit et l’élégance.

 

Les IGP Côteaux de Béziers

Bordés au sud par la mer Méditerranée, les Coteaux de Béziers s’étendent  jusqu’au nord de la ville sur des terrasses villafranchiennes, d’où l’on  peut voir la cathédrale après avoir passé les Neuf Ecluses du Canal du  Midi.La ville de Béziers a gardé de son riche passé viticole une  étonnante profusion d’immeubles du XIXe siècle signés par de nombreux  architectes renommés. Plus loin dans le temps, elle a également hérité  de beaux témoignages de l’architecture religieuse des périodes romanes  et gothiques avec une cathédrale qui domine la vallée de l’Orb et,  traitée de manière contemporaine, sert d’emblème à l’IGP Coteaux de  Béziers. Enfin, patrie de Pierre Paul Riquet, elle abrite deux des  ouvrages les plus connus du Canal du Midi, le pont canal et l’ensemble  monumental dit des Neufs Ecluses. Le vignoble se situe entre le Libron,  fleuve qui s’écoule depuis les contreforts des Cévennes jusqu’à la  Méditerranée et le fleuve Orb. Leurs vins font le bonheur, entre autres,  des aficionados qui se retrouvent tous les étés pour la féria, un des  rendez-vous les plus fréquentés du sud de la France.

Les vignes en courbes de niveau

Dans les années 1960, de violents orages entrainent la destruction d’une partie des vignobles du Faugérois et de Saint Nazaire de Ladarez. Des pluies torrentielles y ravinent les vignes très pentues. Certains propriétaires devaient rentrer la récolte à l’aide de treuils ! Des glissements de terrain ensevelissent des parcelles. Une entente s’organise alors entre les communes de Saint Nazaire de Ladarez, des parcelles de Montimbert dévolues à la garrigue. Les vignes sont alors replantées en suivant les courbes de niveau. Elles ont un rôle écologique essentiel (ce procédé permet de retenir la terre et évite les ravinements) et facilite le travail du vigneron : chaque rang entre les rangées est plat. Les vignes plantées en courbes de niveau créent de superbes paysages.

Communauté de communes
Les Avant-Monts
Office de Tourisme Communautaire

ZAE L’Audacieuse
34480 Magalas
04.67.36.67.13
tourisme.magalas@avant-monts.fr